Ouvrir un compte bancaire parait assez anodin pour un simple citoyen, mais dans le cadre d’une microentreprise, il s’agit d’une démarche qui doit être prise au sérieux. En effet, la règlementation qui encadre le secteur de la microentreprise impose aux gestionnaires des contraintes spécifiques quand il s’agit de créer leurs comptes bancaires. Beaucoup se lancent dans la création de micro entreprises avec une maitrise partielle de cette règlementation. Il est pourtant capital de bien la comprendre pour savoir comment s’y conformer.

Comment ouvrir son compte bancaire lorsqu’on est micro-entrepreneur ?

Dans tous les secteurs d’activités, lorsqu’un particulier arrive à mettre en place sa microentreprise, il n’est plus à rappeler qu’il doit disposer d’un compte bancaire réservé à ses activités professionnelles. Si cela n’est plus une obligation pour les auto-entrepreneurs dont le chiffre d’affaire ne dépasse pas un seuil fixé par décret, l’ouverture d’un compte réservé à la micro-entreprise permet de mieux gérer ses finances. Pour être plus clair, si vous êtes un gestionnaire de microentreprise ou si vous envisagez le devenir, vous serez obligé en pratique de séparer votre compte personnel de celui de votre activité professionnelle, peu importe si vous êtes un travailleur indépendant ou pas.

Dans ce cas, le compte bancaire dédié sera utilisé pour satisfaire les finances de l’autoentreprise notamment le paiement des salaires, le règlement des dettes, la maintenance des équipements. Cette mesure permet la transparence totale dans la gestion de la comptabilité des microentreprises. De plus, lorsque l’auto entrepreneur fait face à un problème judiciaire, ses fonds personnels ne seront pas confondus à ceux de son activité, notamment dédiés au paiement des cotisations sociales.

Finances de l'entreprise

Micro entrepreneur : quel compte créer pour son entreprise ?

L’obligation de créer un compte réservé à sa microentreprise ne conditionne en rien la nature du compte bancaire. Un compte dédié à l’entreprise ne signifie pas qu’il faut avoir obligatoirement un compte professionnel. De ce fait, l’autoentrepreneur peut opter pour un compte professionnel ou un compte personnel.

Toutefois, les avantages liés aux types de comptes bancaires sont différents. Le compte professionnel parait plus crédible pour faire valoir une microentreprise auprès des collaborateurs ou partenaires. Il permet de facturer à distance à titre professionnel, il donne droit également à une carte bancaire avec le privilège d’un plafond de paiement plus élevé. Cependant, le compte bancaire professionnel demande plus d’investissement que le compte bancaire personnel.

Un autoentrepreneur peut-il échapper à la mesure du compte dédié ?

L’année 2019 vient changer la donne en ce qui concerne la loi imposant la disposition d’un compte bancaire dédié à une autoentreprise. En effet, certains travailleurs peuvent se soustraire de cette obligation. La loi Pacte du 22 mai 2019 autorise les microentreprises générant des recettes inférieures à 10 000 euros pendant 2 années de suite à se passer de la création d’un compte bancaire dédié.

En résumé, les avantages liés à la création de microentreprises sont multiples, mais il est conseillé de créer un compte bancaire dédié à l’activité professionnelle afin d’être plus organisé dans son travail et le paiement de ses charges et obligations (Urssaf, CFE, etc.).