• bitcoinBitcoin (BTC) $ 66,986.00 1.32%
  • ethereumEthereum (ETH) $ 3,114.58 2.65%
  • tetherTether (USDT) $ 1.00 0.03%
  • solanaSolana (SOL) $ 173.01 2.66%
  • usd-coinUSDC (USDC) $ 0.999972 0.01%
  • xrpXRP (XRP) $ 0.524139 0.65%
  • dogecoinDogecoin (DOGE) $ 0.155543 1.97%
  • cardanoCardano (ADA) $ 0.482354 0.79%
  • shiba-inuShiba Inu (SHIB) $ 0.000025 1.02%
  • tronTRON (TRX) $ 0.124456 0.32%
  • wrapped-bitcoinWrapped Bitcoin (WBTC) $ 67,076.00 1.34%
  • polkadotPolkadot (DOT) $ 7.21 0.01%
  • chainlinkChainlink (LINK) $ 16.29 1.22%
  • bitcoin-cashBitcoin Cash (BCH) $ 487.39 3.96%
  • matic-networkPolygon (MATIC) $ 0.719964 2.11%
  • litecoinLitecoin (LTC) $ 84.67 1.84%
  • internet-computerInternet Computer (ICP) $ 13.37 3.59%
  • uniswapUniswap (UNI) $ 7.58 1.52%
  • daiDai (DAI) $ 0.999280 0.06%
  • ethereum-classicEthereum Classic (ETC) $ 29.06 3.36%
  • cosmosCosmos Hub (ATOM) $ 8.69 1%
  • filecoinFilecoin (FIL) $ 5.95 2.07%
  • stellarStellar (XLM) $ 0.108955 1.31%
  • okbOKB (OKB) $ 50.16 1.29%
  • vechainVeChain (VET) $ 0.035886 0.37%
  • moneroMonero (XMR) $ 136.51 1.75%
  • theta-tokenTheta Network (THETA) $ 2.23 0.74%
  • aaveAave (AAVE) $ 88.84 1.66%
  • neoNEO (NEO) $ 15.73 1.55%
  • eosEOS (EOS) $ 0.822643 1.11%
  • compound-ethercETH (CETH) $ 62.54 2.42%
  • kusamaKusama (KSM) $ 29.93 1.12%
  • binance-usdBUSD (BUSD) $ 1.00 0.11%
image-efficacement-entreprise.jpg

Phishing en entreprise : comment vous protéger efficacement ? ,

Le phishing ou hameçonnage est une pratique frauduleuse à laquelle les entreprises sont très exposées. Dans un monde où tout se digitalise, le risque de collecte illégale de données est grand. Face à de telles menaces, dont les conséquences sont souvent importantes pour les entreprises, il est urgent de se prémunir. Mais comment faut-il faire précisément ?

Le phishing, concrètement c’est quoi ?

Avant d’envisager les mesures préventives, apportons davantage de précisions sur la notion de phishing. En informatique, le phishing ou hameçonnage est une pratique frauduleuse employée par les cybercriminels dans le but de collecter des données comme les mots de passe ou les numéros de comptes bancaires d’une entreprise. Ensuite, ils utilisent ces données pour commettre des infractions ou vider les comptes de l’entreprise.

Pour parvenir à leurs fins, ces criminels vous envoient un mail ou un message qui pour vous (en apparence) provient d’un tiers de confiance. Ils vous incitent à fournir vos données personnelles ou vos coordonnées bancaires qu’ils vont ensuite exploiter pour commettre leur forfait. Au sein d’une entreprise, les collaborateurs, par leur position, sont souvent le maillon faible par lequel les cybercriminels hameçonnent.

Comment protéger votre entreprise contre le hameçonnage ?

Il existe plusieurs moyens pour protéger son entreprise du phishing.

Comprendre la position sensible des collaborateurs

Face aux risques liés au phishing, les entreprises doivent se protéger en formant leurs collaborateurs à avoir les bons réflexes quand ils reçoivent des messages, mails et appels suspects : à cet effet, arsen.co propose une solution SaaS pratique et efficace. Elle permet aux entreprises de simuler des cas de phishing et de s’entrainer contre ces attaques par ingénierie sociale.

Le phishing est une réelle menace à laquelle sont confrontées de nombreuses entreprises dans le monde. Pour preuve, une enquête Sophos de 2019 fait état que « la moitié des entreprises françaises ont été victimes de hameçonnage au cours des deux dernières années ». Compte tenu de leur position au sein de l’entreprise, les collaborateurs sont les cibles de ces cyber hackers, surtout lorsqu’ils occupent des postes stratégiques et sensibles.

Phishing en entreprise

Simuler des situations de phishing, former et reporter

L’utilisation d’une solution SaaS d’entrainement consiste à créer des simulations de phishing réalistes afin d’analyser la conduite des équipes. L’idée est de les former avec davantage de pratique, dans une situation où ils sont au fait de la réalité. Ce procédé permet en effet aux collaborateurs d’apprendre en situation réelle, et donc de mieux intégrer la bonne conduite à tenir face à un cas de phishing.

Pour l’entreprise, les simulations réalistes favorisent la collecte d’informations quant au niveau de maturité des équipes internes vis-à-vis des attaques par hameçonnage. Dans un tel contexte, vos collaborateurs sont engagés. Ceux d’entre eux qui auront des comportements à risque face à la simulation pourront alors être orientés vers des contenus théoriques qui les aideront à renforcer leurs aptitudes de défense.

Pour finir, la solution SaaS vous permet d’avoir le point de vue du hacker. Vous pourrez alors, sur la base des données comportementales et des informations collectées suite à la simulation, recenser les points d’amélioration qui pourront renforcer/éliminer les failles humaines qui exposent l’entreprise au phishing. Les actions idoines seront alors menées et vous serez désormais protégé.

Quelles autres solutions pour se protéger efficacement du phishing ?

En dehors de la simulation et de la formation, il existe d’autres astuces et moyens pour vous protéger efficacement du hameçonnage.

Faire attention à certains détails

Souvent, les mails et messages de phishing se reconnaissent à des caractéristiques bien précises. Il suffit de faire attention à quelques points particuliers :

  • vérifier l’adresse de l’expéditeur pour s’assurer d’avoir interagi une fois avec lui par le passé,
  • saisir l’adresse sur Google pour la vérifier en cas de doute,
  • rechercher des fautes d’orthographe et grammaire qui caractérisent souvent ces mails et messages de phishing,
  • vérifier la nature du mail. Les sujets abordés dans le mail vous disent-ils quelque chose ? Le ton du message n’est-il pas trop alarmiste ? Des données personnelles et informations sensibles vous sont-elles demandées ?
  • vérifier les liens des URLs et les pièces jointes éventuelles avec votre antivirus, et surtout ne téléchargez rien !

Avoir les bons réflexes de sécurité

Il s’agit de conseils pratiques à suivre lorsque vous recevez un mail, un message ou un appel suspect :

  • ne communiquez pas des informations personnelles ou professionnelles par mail,
  • vérifiez l’information en vous rendant sur le site officiel du tiers de confiance depuis un navigateur et jamais depuis le mail suspect reçu,
  • assurez-vous de la présence d’une icône de verrouillage et du protocole https sur le site que vous visitez,
  • supprimez le mail ou message de phishing. Si c’est un appel téléphonique, signalez le numéro.

Face au phishing, on n’est jamais assez prudent.

Facebook
Twitter
LinkedIn