Sélectionner une page

Beaucoup d’entrepreneurs ont de nombreuses idées de projet mais seulement une part d’eux a les moyens nécessaires pour les réaliser. Pourtant il y a ceux qui même en période de chômage ou de crise peuvent prétendre trouver une série d’aides leur permettant de mener leurs projets à bien : ACCRE, ARCE, ASS, CAPE… le nouvel accompagnement à la création et à la reprise d’entreprise, dit NACRE compte parmi ces aides.

Les caractéristiques du NACCRE

Le Nacre permet à certains bénéficiaires de créer ou reprendre une entreprise en étant accompagnés pendant une durée de 3 ans. Il aide au montage du projet de création ou de reprise, à la structuration financière et au démarrage de l’activité.

Jusqu’en fin 2016, le dispositif NACRE était géré par l’État. Mais actuellement elle relève de la compétence des régions, et s’appuie sur l’intervention d’organismes accompagnateurs conventionnés par la Caisse des Dépôts et Consignations (CDC).

Les conditions pour bénéficier du NACRE.

Le bénéfice du dispositif NACRE n’est ouvert qu’aux entrepreneurs remplissant toute une série de conditions. En effet, il apparaît que les conditions d’éligibilité au NACCRE se recoupent avec celles pour l’ACCRE.

Vous devez être dans l’une des situations suivantes :

Les phases du NACCRE.

A/ Première phase : le montage du projet.

Le bénéficiaire du NACRE qui n’a pas encore définitivement conclue son projet peut bénéficier d’une phase d’assistance dans le montage de son projet. Cette phase dure 4 mois en cas de création d’une nouvelle entreprise elle dure 6 mois en cas de reprise d’une entreprise existante.

Lors de cette phase, l’accompagnateur assistera l’entrepreneur pour finaliser son projet. Pour ensuite l’aider à présenter son projet à des tiers, notamment aux banques et autres investisseurs. Encore, il conviendra de déterminer les modalités selon lesquelles le projet sera mis en oeuvre. Enfin, l’accompagnateur aidera l’entrepreneur à déterminer les principales difficultés qui pourraient freiner le projet entrepreneurial.

B/ Deuxième phase : l’aide à la structuration financière

L’aide à la structuration financière consiste

  • à vérifier la pertinence économique de votre projet et d’élaborer le plan de financement,
  • à vous appuyer dans les recherches de financement auprès des banques,
  • à obtenir des financements adaptés, par exemple, un prêt à taux zéro sur 5 ans maximum financé par votre région. Ce prêt doit être couplé avec un prêt complémentaire dont le montant et la durée doivent être supérieurs ou égaux à ceux du prêt à taux zéro.

C/ Troisième phase : l’accompagnement dans le lancement du projet.

Lors de cette  dernière phase du NACRE l’accompagnement du démarrage et du développement de l’entreprise permet :

  • d’être épaulé dans ses choix de développement.
  • d’avoir accès, à tout moment, à un support technique pouvant répondre aux questions liées au démarrage et au développement de votre activité,
  • d’anticiper les éventuelles difficultés financières

Sortir du NACCRE

En effet, l’organisme d’accompagnement peut résilier le contrat d’accompagnement si vous ne respectez pas vos obligations prévues dans le contrat d’engagement.

Si c’est le cas la décision de résiliation vous est notifiée par lettre RAR.

La décision de résiliation d’un contrat d’accompagnement peut faire l’objet d’un recours devant le préfet de région.

En outre, il faut rappeler que, dans un tel cas, l’éventuel prêt NACRE devra tout de même être remboursé car il s’agit d’un prêt personnel à l’entrepreneur, et non pas d’un prêt professionnel de l’entreprise.

Enfin, le NACRE peut prendre fin naturellement, par l’arrivée du terme de la prestation. La suite dépend de l’entrepreneur sil il veut continuer ou pas son activité