• bitcoinBitcoin (BTC) $ 49,073.00 0.99%
  • ethereumEthereum (ETH) $ 4,113.51 2.44%
  • binance-coinBinance Coin (BNB) $ 560.37 2.84%
  • tetherTether (USDT) $ 1.01 0.48%
  • solanaSolana (SOL) $ 187.46 6.35%
  • cardanoCardano (ADA) $ 1.33 3.87%
  • usd-coinUSD Coin (USDC) $ 0.998863 0.31%
  • xrpXRP (XRP) $ 0.791303 5.9%
  • polkadotPolkadot (DOT) $ 26.84 6.39%
  • dogecoinDogecoin (DOGE) $ 0.168637 4.92%
  • shiba-inuShiba Inu (SHIB) $ 0.000035 6.3%
  • binance-usdBinance USD (BUSD) $ 1.00 0.26%
  • matic-networkPolygon (MATIC) $ 1.85 6.84%
  • wrapped-bitcoinWrapped Bitcoin (WBTC) $ 48,695.00 1.58%
  • litecoinLitecoin (LTC) $ 149.58 6.46%
  • daiDai (DAI) $ 1.00 0.04%
  • chainlinkChainlink (LINK) $ 18.51 7.86%
  • tronTRON (TRX) $ 0.083190 4.07%
  • bitcoin-cashBitcoin Cash (BCH) $ 439.34 5.75%
  • uniswapUniswap (UNI) $ 16.23 4.91%
  • okbOKB (OKB) $ 25.27 2.3%
  • cosmosCosmos (ATOM) $ 23.59 13.2%
  • stellarStellar (XLM) $ 0.268639 3.54%
  • compound-ethercETH (CETH) $ 81.59 3.32%
  • vechainVeChain (VET) $ 0.086553 9.93%
  • internet-computerInternet Computer (ICP) $ 29.68 6.84%
  • filecoinFilecoin (FIL) $ 38.40 5.92%
  • ethereum-classicEthereum Classic (ETC) $ 37.70 5.41%
  • theta-tokenTheta Network (THETA) $ 4.60 8.27%
  • moneroMonero (XMR) $ 198.61 2.11%
  • eosEOS (EOS) $ 3.03 2.86%
  • kusamaKusama (KSM) $ 274.10 8.22%
  • aaveAave (AAVE) $ 182.13 9.67%
  • neoNEO (NEO) $ 27.66 6.12%
industriel-fonctionne-comment-vide-cela.jpg

Vide industriel : comment cela fonctionne ?

Différents secteurs d’activités industriels utilisent le vide dans leur processus de production. D’une manière générale, cette technique est exploitée pour les ingénieurs de conception et les procédés. Mais en quoi cela consiste-t-il ? Et quelle est l’utilité ?

Le principe du vide industriel

La création du vide industriel se base sur le réglage de la pression dans un local pour que celle-ci soit inférieure à la pression atmosphérique. À cet effet, il faudra extraire les gaz qui se trouvent à l’intérieur. C’est ainsi que l’environnement dans lequel vous travaillez sera rendu étanche.

Suivant les utilisations, la quantité de gaz à extraire est différente. Vous devez donc, d’une part, connaître les conditions optimales de production et, d’autre part, avoir les bons matériaux pour une extraction aboutie, suivant la gamme de vide voulue. En bref, les performances du matériel contribueront à la réussite de l’opération. Pour que la dépressurisation soit complète, vous devez également assurer l’étanchéité des jointures.

La pompe à vide, le principal appareil pour le vide industriel

Différents matériels sont utilisés lors de la création du vide industriel. Parmi les indispensables, il y a la pompe à vide. Vous en trouverez différents modèles et marques, notamment chez Coriolis Fluides, en fonction de ce que vous recherchez. Dans ce sens, différents critères sont à prendre en compte :

  • le type de gaz à extraire, suivant le processus de production concerné,
  • le taux de désorption des matériaux composant la chambre à vide,
  • le niveau de dépressurisation recherché, et
  • le volume d’utilisation.

vide industriel

La pompe à vide permet d’éliminer les molécules d’air et les gaz présents dans un local. Par rapport à cela, il est bon de spécifier que plus la pression diminue, plus l’extraction sera difficile. Lorsque vous choisissez votre appareil, celui-ci doit donc avoir une plage de pression suffisamment large pour satisfaire vos besoins en dépressurisation. Cet intervalle dépend en grande partie de votre domaine d’activités.

Suivant leur système de fonctionnement, vous pouvez choisir entre une pompe à vide humide (avec de l’huile ou de l’eau) ou un modèle qui fonctionne à sec. Ces deux grandes catégories diffèrent par l’exposition des gaz à un fluide. Ce dernier permettra à l’appareil de se lubrifier ou de se sceller au cours de la compression.

La pompe à vide seule ne vous permettra pas d’aboutir à un vide industriel répondant aux besoins de votre activité. Elle nécessite l’utilisation d’un manomètre ou jauge à vide. Celui-ci permettra de mesurer la pression de l’air, même à un niveau très bas. Il est donc essentiel pour un contrôle plus précis. Par ailleurs, vous avez besoin de brides et de joints toriques pour assurer la fixation de la pompe avec le système d’évacuation prévu. Pour plus de sécurité, un détecteur de fuite de gaz est aussi recommandé. Il permet de tracer un type de gaz en particulier, comme l’hélium, le dihydrogène ou les réfrigérants.

Les domaines d’utilisation du vide industriel

La création du vide peut être utilisée à différentes fins. Elle est d’ailleurs exploitée dans des secteurs d’activités qui n’ont pratiquement rien en commun. Voici une revue des principaux procédés qui peuvent nécessiter cette technique du vide :

La production de pièces électroniques

La création du vide facilite la manipulation et la conception de différents éléments sensibles aux gaz. Il faut savoir que ces derniers sont chargés de particules. Ils sont donc des conducteurs. Pour un processus de production sûr et plus performant, la dépressurisation est indispensable. Cette étape est notamment requise pour la fabrication de circuits intégrés pour les écrans plats, les cellules photovoltaïques ou bien les filtres optiques.

Grâce au vide industriel, il sera possible de satisfaire les exigences grandissantes des technologies électroniques actuelles. Aussi, les produits se voudront sans cesse améliorés dans le temps.

L’agroalimentaire

Dans le domaine agroalimentaire, le vide industriel est utilisé dans différents processus, notamment au moment de la production, mais aussi et surtout, durant l’emballage. La technique du vide industriel est le plus souvent utilisée pour aboutir à un conditionnement hermétique des produits. Ce système permet un meilleur conditionnement, et sur une plus grande durée. Il est aussi utile lors de la mise en bouteille. L’utilisation du vide dans l’industrie agroalimentaire permet, par ailleurs, la réfrigération de produits frais.

Le vide industriel est aussi utilisé pour faciliter le transport des aliments délicats comme les petits gâteaux, les œufs ou le chocolat. Il permet une meilleure adhérence lors d’une manutention par ventouse. Ainsi, les produits seront manipulés plus rapidement durant les phases de tri ou de déplacement avant emballage. L’utilisation de ventouses, répondant aux normes imposées, permet de se conformer à la surface de chaque aliment.

Processus d'emballage d'aliments

Dans la fabrication des moulages

La création du vide industriel entre dans la fonderie des métaux non ferreux. Elle contribue à la conception de pièces de meilleure qualité et à la réduction des rebuts. Grâce à l’exclusion des molécules d’air, les pièces obtenues seront plus homogènes dans leur structure interne.

Cette technique est également utile lors des procédés de moulage et d’usinage de résine ou de matériaux composites. Dans l’utilisation de la matière plastique à haute température, l’aspiration des molécules d’air ou la condensation de la vapeur produite est requise pour éliminer les polymères. Ces derniers sont particulièrement toxiques. La création du vide dans les locaux de production est donc un geste clé pour protéger la santé du personnel, mais aussi pour préserver l’environnement.

Dans les processus chimiques

Le vide est employé dans différentes opérations caractéristiques de l’industrie chimique : la concentration, la distillation et le séchage. Dans la plupart des cas, c’est le processus de distillation moléculaire qui sera utilisé. Il permet le traitement de produits organiques sensibles à la chaleur. C’est notamment le cas des huiles animales destinées à l’élaboration de vitamines. Le vide industriel est aussi requis pour la production d’essences aromatiques ainsi que la désodorisation des huiles alimentaires.

Dans les laboratoires d’analyses

Il n’est pas rare de trouver des générateurs de vide dans les laboratoires. Ils permettent d’instaurer les conditions de pression favorables au bon fonctionnement des appareils d’analyses, comme les spectromètres ou les microscopes électroniques.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn