Plusieurs salariés sont tentés par l’idée de lancer leur propre activité. Mais, la question qui se pose très souvent est relative à la possibilité d’être salarié et auto entrepreneur. Découvrez ici s’il est possible d’être salarié et auto entrepreneur en même temps.

Être salarié et auto entrepreneur : une réelle possibilité

Si un autoentrepreneur est au départ salarié, il n’est pas obligé d’arrêter son activité pour devenir indépendant. De même, le salarié peut créer une entreprise propre à lui sans rompre son contrat de travail. Ainsi, il est bel et bien possible d’être salarié et auto entrepreneur. D’ailleurs, les pouvoirs publics encouragent cette pratique. Il est à noter que ce cumul est autorisé par la loi. Vous pouvez cumuler votre emploi de salarié dans le privé par exemple avec une autoentreprise. Vous pouvez le faire, peu importe la nature de votre contrat (contrat à durée déterminée, contrat à durée indéterminée, intérim, etc.).

Il est aussi possible de le faire sans limites de domaine sauf les professions exclues de l’autoentreprise légalement. Mais, il faut souligner que ce cumul exige de la volonté, de l’autonomie et de l’organisation. Vous serez confronté à beaucoup de responsabilités. Par ailleurs, il est important de respecter certaines obligations. Vous devez respecter le devoir de loyauté. En clair, votre activité ne doit pas concurrencer l’entreprise qui vous emploie. De plus, vous ne devez pas détourner les clients de cette entreprise.

Cumul salarié et auto entreprise

Salarié et auto entrepreneur : les professions concernées

En principe, vous avez la possibilité d’être salarié et autoentrepreneur, quelle que soit votre activité commerciale, artisanale ou libérale. Ce cumul vous offre la possibilité de bénéficier de tous les avantages du statut autoentrepreneur. Toutefois, il existe des activités et des professions qui sont exclues du cumul salarié et auto entrepreneur. Il s’agit des professions libérales réglementées comme les professions médicales (infirmier, médecin, vétérinaire, sage-femme, etc.) et les professions judiciaires et juridiques (avocats, notaires, huissiers, greffiers, etc.). C’est le cas aussi :

  • Des experts comptables ;
  • Des commissaires aux comptes ;
  • Des métiers de l’assurance.

De plus, certaines entreprises agricoles n’ont pas le droit d’opérer sous le régime autoentrepreneur.

Les avantages du cumul salarié et autoentrepreneur

Il existe plusieurs raisons qui pourraient inciter à être salarié et auto entrepreneur. D’abord, en étant salarié et auto entrepreneur, vous profitez d’une rentrée d’argent supplémentaire. Vous pourrez gagner beaucoup plus d’argent qu’un salarié, car vous aurez en dehors de votre salaire, les revenus de votre propre entreprise. La nouvelle activité du salarié lui permet de découvrir un autre aspect du monde professionnel.

Ensuite, vous profiterez d’un grand épanouissement. Il suffit d’avoir un équilibre parfait entre la gestion de votre entreprise et votre emploi, et le tour est joué. En outre, en tant que salarié et autoentrepreneur, vous bénéficierez d’une exonération des charges sociales pendant une période. L’exonération prend en compte l’assurance maladie, l’assurance maternité, l’allocation familiale et la retraite de base.

En résumé, il est bien possible d’être salarié et d’être auto entrepreneur. Toutefois, il existe des activités et des professions qui sont exclues de ce cumul. Il s’agit d’un cumul offrant de nombreux avantages. Mais il implique le respect de certaines obligations.