Travailler aux USA : faut-il avoir un CV en béton ?

Nombreux sont les citoyens français qui rêvent d’aller travailler aux États-Unis. Si vous en faites partie, vous vous posez certainement mille et une questions sur la procédure à adopter. En effet, pour immigrer au pays de l’oncle Sam et y trouver un emploi, l’idéal pour vous serait de disposer d’un visa H1B, lequel vous assure une certaine liberté et une sécurité une fois embauchée. Cependant, l’obtention de ce visa n’est pas toujours simple, compte tenu des conditions qui y sont associées. Profils peu communs, compétences spécifiques sont entre autres des exigences pour l’obtention de ce visa. Il n’en demeure pas moins qu’il en vaut la peine si vous souhaitez travailler aux USA.

Le visa H1B pour qui ?

Afin d’immigrer aux États-Unis et d’y travailler sans risque de vous faire rapatrier, vous devez bénéficier du visa H1B. L’obtention de ce visa suppose que vous avez un profil très particulier et des compétences spécifiques. En somme, un CV qui sort du lot. Cela coule de source dans la mesure où ce visa est utilisé par les entreprises américaines afin d’embaucher des étrangers à des postes stratégiques, exigeant des connaissances spécifiques dans un domaine précis. Ainsi donc, pour recevoir un visa H1B, vous devez répondre à diverses conditions :

  • Être diplômé de l’enseignement supérieur et justifier d’au moins une maîtrise, un bac +4, ou un Bachelor’s Degree ; l’équivalent de 4 années d’études supérieures aux USA ;
  • Être embauché et sponsorisé par une société américaine pour un emploi qualifié requérant l’embauche d’un profil particulier au poste concerné ;
  • Être bénéficiaire de la part de votre employeur du salaire minimum associé au poste ;
  • Avoir suivi une formation ou justifier d’une expérience professionnelle conséquente en lien avec le poste concerné, selon les critères indiqués par l’employeur.

S’agissant de la condition de l’embauche et du sponsoring par une entreprise américaine avec un niveau de diplôme minimum, elle est exigée pour tous les postes de ce type. À défaut, on considère que la tâche à accomplir est d’une complexité sans pareil, au point où elle ne pourra être exécutée que par une personne ayant au moins un niveau équivalent au Bachelor dans le domaine concerné. Considération faite de ces critères, vous pouvez prétendre au visa H1B et travailler aux USA en tant qu’architecte, avocat, dentiste, médecin, ingénieur, comptable, juriste de haut rang. Bien sûr, il ne s’agit que d’une liste à titre indicatif et non définitif.

À noter en outre que le visa H1B se décline en H1B2 et H1B3. Vous pouvez bénéficier du second (H1B2) si vous êtes un top-modèle dont les mérites et compétences font l’unanimité. Quant au second, il vous est octroyé si vous fournissez un service en rapport avec le département de la Défense.

Le visa H1B pour travailler librement aux USA

Quelle est la procédure d’obtention du visa H1B ?

L’obtention du visa H1B répond à une procédure spécifique. D’abord, la demande se fait à l’initiative de l’employeur qui souhaite vous embaucher. Il initie à cet effet une demande de certificat de travail (Labor Certification LCA) auprès du département du travail. Ce n’est qu’après cela qu’il peut déposer le dossier de demande de visa. Il est opportun de préciser que dans le cadre d’une demande de visa H1B3, l’étape du LCA n’existe pas. Pour que le LCA vous soit accordé, votre employeur doit s’engager à vous verser un salaire tout au moins égal à celui des autres employés travaillant à un poste similaire au vôtre. De même, il doit prouver que vous allez travailler dans des conditions qui n’affectent pas les autres employés du même domaine. Une fois ces conditions remplies, il doit suivre les étapes suivantes :

  • Espérer la sélection de son dossier via le processus de l’Electronic Registration avec une loterie mise en place par l’USCIS le service d’immigration américain ;
  • Obtenir la validation de la LCA par le Département of Labor ;
  • Remplir le formulaire I-129 auprès de l’USCIS ;
  • Fournir les documents tels que le diplôme américain ou étranger exigé pour le poste, le contrat signé entre votre employeur et vous, les justificatifs de vos compétences spécifiques pour ledit poste ;
  • Si sa requête est approuvée, il vous enverra le formulaire I-797 que vous remplirez pour ensuite prendre rendez-vous pour un entretien à l’ambassade américaine de votre pays. Vous devez vous munir des références des deux formulaires précédemment évoqués.

En cas d’approbation de votre demande, l’ambassade apposera le visa sur votre passeport. Il est conseillé de faire appel à un avocat en droit de l’immigration afin d’être accompagné dans les démarches.

Qu’en est-il de la durée de validité et du coût de l’obtention de ce visa ?

Le visa H1B a une durée de validité de 3 ans, renouvelable jusqu’à 6 ans. Si vous aviez déposé une demande de « Green Card » ou de « Labor Certification » depuis un an au moins, vous pouvez bénéficier d’une prolongation de délai jusqu’à ce que votre Green Card soit disponible. Quant au coût du visa, il se situe entre 3.000 et 10.000 dollars américains et est à la charge de l’employeur.

Quelles sont vos prétentions une fois le visa H1B obtenu ?

Une fois que vous avez obtenu votre visa H1B et immigré aux USA, vous jouissez de certains droits et avantages. Vous pouvez par exemple amener votre conjoint ou conjointe, ainsi que vos enfants de moins de 21 ans à la faveur du visa H4. Toutefois, ils ne pourront pas travailler aux USA, à moins qu’une demande de carte verte soit en cours à votre actif.

Avoir le visa H1B

En outre, vous avez le droit de changer d’employeur si vous le souhaitez. Pour cela, vous devez juste faire une demande de transfert auprès du service d’immigration américain. Nous parlions en amont de carte verte afin que vos enfants de moins de 21 ans puissent tout de même travailler aux USA. La possibilité d’avoir cette carte est aussi un avantage du visa H1B. Vous pouvez en faire la demande durant toute la période où votre visa est en cours de validité.

Vous l’aurez compris, il n’est pas simple d’immigrer aux États-Unis afin d’y travailler librement. Cependant, lorsque vous disposez des diplômes et compétences requis et suscitez l’intérêt d’une entreprise américaine, vos chances sont plus grandes.