Smart building : le futur de la gestion de bâtiment

Le smart building ou bâtiment intelligent est un concept désignant l’ensemble de technologies numériques destinées à collecter en temps réel des données de natures diverses au sein d’un bâtiment. Cependant, il faut dire que cette présentation n’est qu’un bref aperçu de ce qu’est réellement un smart building. Il intègre en effet bien d’autres aspects, lesquels expliquent pourquoi ces technologies sont de plus en plus plébiscitées aujourd’hui. Tout au long de cet article, nous aborderons ces différents aspects ainsi que le rôle des instruments de mesure associés aux bâtiments intelligents.

Un smart building : qu’est-ce que c’est ?

Depuis quelques années maintenant, le secteur de la construction a connu des évolutions majeures, notamment en termes de sécurité, de gestion énergétique et de confort. Ces évolutions n’excluent pas le côté environnemental et sont devenues pour la plupart effectives grâce à l’impulsion du numérique et à l’hyperconnexion. Le smart building ou bâtiment connecté est la parfaite représentation de cette évolution dans le secteur du bâtiment.

Bâtiment communiquant et intelligent, le smart building est un véritable condensé de technologies qui favorisent l’interconnexion d’outils et de services numériques afin d’améliorer le quotidien de ses utilisateurs. Il permet un contrôle sur les équipements et la gestion des ressources, ceci dans le but de maîtriser autant que possible les coûts opérationnels des entreprises. Ainsi, les consommations inutiles au sein de votre entreprise sont évitées et l’environnement est respecté.

En outre, le smart building désigne les technologies numériques destinées à collecter les données comme le niveau d’occupation, la température, l’éclairage au sein d’un bâtiment et de les mettre à disposition des acteurs qui opèrent autour du bâtiment et en son sein (occupants, exploitants, dirigeants). Pour cette collecte de données, les instruments de mesure proposés par des professionnels comme Instrumentys.com sont d’une grande utilité, compte de tenu de leur efficacité.

Comment fonctionne un smart building ?

Le bon fonctionnement d’un smart building repose essentiellement sur la collecte de données. Plus vous disposez d’informations sur votre bâtiment connecté, plus sa gestion est simplifiée. C’est compte tenu de cette nécessité que les bâtiments intelligents disposent de nombreux capteurs destinés à récupérer des informations précieuses sur la température, le niveau de confort, le niveau sonore, l’hygrométrie, la présence ou non de personnes, l’utilisation de l’éclairage, etc.

Par ailleurs, le smart building dispose d’un système pour le pilotage du réseau d’alarmes et de vidéosurveillance, l’éclairage et les détecteurs, le contrôle d’accès. Les données susceptibles d’influencer la vie du bâtiment sont aussi prises en compte en l’occurrence, tout comme le pilotage centralisé et à distance des ressources électriques et objets connectés. Il faut également noter que le fonctionnement d’un smart building dépend aussi des instruments de mesure utilisés.

Smart building

Quel est le rôle des instruments et solutions de mesure ?

Les instruments et solutions de mesure participent aussi à la collecte des données, laquelle est nécessaire pour le bon fonctionnement de votre smart building. C’est dire que les instruments de mesure ont un rôle plutôt important, à cause des informations qu’ils permettent de collecter. Ils se déclinent différemment et ont des fonctions bien précises.

Les instruments de mesure de température

Sachant que la mesure de température est un facteur déterminant pour un smart building confortable, les technologies disponibles à cet effet sont diverses. Il s’agit entre autres de la technologie résistive (détecteur de température à résistance RTD), des thermocouples et les sondes numériques (DS18B20). Il convient toutefois de préciser que les technologies les plus utilisées ici sont la thermistance (CTN) et le capteur numérique.

Les instruments de mesure d’humidité

Les instruments de mesure dont il est question ici permettent de mesurer le taux d’humidité de l’air. À cet effet, la technologie la plus répandue est la technologie capacitive (élément sensible à base d’un condensateur dont la capacité change en fonction de l’humidité relative).

Les solutions de mesure de confort

Le confort est aussi un facteur important pour un smart building. Il ne s’agit pas d’une simple mesure de température ou d’une mise en évidence des faiblesses de la structure du bâtiment. Le confort va outre la thermographie et prend aussi en compte les différentes malfaçons sources d’inconfort. Il se rapporte aux bonnes conditions opérationnelles des débits de ventilation, au contrôle de l’étanchéité des parois, à l’analyse de la vitesse de l’air, des courants de convection en provenance des points les plus froids. Ce sont là quelques éléments que doit prendre en compte l’analyse de confort.

Dans les bureaux, elle se fait à l’aide d’un système d’analyse de confort thermique, dans le respect des normes ISO7730 et porte sur des paramètres comme la température ambiante, la température sèche et la température rayonnante, l’humidité relative, la teneur en CO2. Dans certains cas, il est possible d’effectuer avec le même appareil une analyse des conditions de luminosité du poste de travail.

Bâtiment intelligent

Les solutions d’analyse de la qualité de l’énergie

La multiplication des dispositifs d’alimentation à découpage, des systèmes basés sur l’électronique de puissance et autres influencent la qualité de l’énergie au sein d’un bâtiment intelligent. A cet effet, le contrôle régulier de la qualité du réseau électrique du smart building s’impose pour éviter certaines pannes, les arrêts intempestifs et prévenir les pertes d’énergie parfois importantes.

C’est la norme européenne EN 50160 qui encadre la qualité de la tension distribuée par les fournisseurs d’électricité. Pour définir la qualité de cette tension, vous devez initier une campagne de mesure à l’aide d’un appareil conforme IEC 61000-4. Une fois les mesures prises, les données collectées seront analysées par les appareils afin de mettre en évidence les dysfonctionnements.

Tous ces instruments et ces solutions font la force du smart building. Le smart building permet non seulement de réduire les coûts d’exploitation mais aussi d’améliorer le confort des occupants et la gestion prévisionnelle des usages.