E reputation : L’importance de la gestion de la réputation en ligne

La première page de Google est un pilier essentiel de la réputation globale de l’entreprise.

L’image durable d’un individu, d’une marque ou d’une entreprise est créée par les premières impressions.

La construction d’une image dépendait auparavant essentiellement du bouche à oreille ou des connaissances. Cela limitait l’exposition de votre marque à un petit groupe de personnes. Avant Internet, tel que nous le connaissons aujourd’hui, seules les grandes entreprises disposant de budgets publicitaires importants ou ayant accès à des célébrités avaient la possibilité de devenir des noms familiers en se faisant connaître dans les médias traditionnels, tels que la télévision et les journaux. Cliquez ici pour en savoir plus.

Aujourd’hui, les médias numériques ont révolutionné l’exposition et amélioré l’accès au profil d’un individu ou d’une entreprise. Les plateformes de médias sociaux – Facebook, Twitter, Instagram, LinkedIn, YouTube – et les moteurs de recherche – Google, Yahoo, Bing – ont perturbé le commerce et l’économie mondiale en offrant un accès instantané à des informations non filtrées. La première page des résultats des moteurs de recherche, qui présentent généralement des nouvelles, des vidéos, des images et des contenus de tiers, représente désormais un pilier fondamental de la réputation et de la marque globale de l’entreprise. De plus, ces résultats restent souvent à perpétuité sur internet, contrairement aux médias traditionnels où les nouvelles sont apparues pendant une courte période. Heureusement, ces résultats peuvent être correctement gérés et influencés par divers outils tels que l’optimisation pour les moteurs de recherche (SEO).

L’ère numérique offre des conditions de concurrence plus équitables aux jeunes entreprises de petite taille qui peuvent tirer parti des plateformes de médias sociaux pour augmenter le trafic sur leurs sites web. D’autre part, l’incapacité à créer une présence numérique peut compromettre les chances d’une entreprise de faire face à la concurrence de manière efficace.

Comment les moteurs de recherche influencent votre réputation en ligne ?

Google a une part de marché de 70 % et 90 % respectivement sur les ordinateurs de bureau et les téléphones portables/tablettes. Internetlivestats.com montre qu’il y a environ 65 427 recherches Google par seconde ou 5,6 milliards de recherches par jour, ce qui signifie qu’environ 75 % de la population mondiale, par habitant, effectue au moins une recherche Google chaque jour.

Ces recherches en ligne peuvent porter sur n’importe quoi, y compris les activités d’une entreprise, ses partenaires, sa direction, etc. Chaque fois qu’une personne effectue une recherche sur le nom, le produit ou la direction d’une entreprise, un ensemble de pages de résultats du moteur de recherche (SERP) apparaît. Les informations contenues dans la première page racontent une histoire sur l’entreprise. S’il existe des liens positifs, les personnes effectuant une recherche sont plus susceptibles de supposer que l’entreprise est digne de confiance, tandis que les liens négatifs peuvent potentiellement soulever des doutes et éroder la confiance. [Vous cherchez un logiciel de gestion de la réputation ? Consultez les meilleures sélections et critiques sur business.com].

Une étude récente a montré que le taux de clics (CTR, une mesure des clics par impressions) pour les résultats de la page 1 était d’environ 60% et d’environ 15% pour les résultats de la page 2. Cela montre que la majorité des personnes effectuant des recherches en ligne ne dépassent pas les résultats de la page 1.

En général, les informations que les consommateurs trouvent auront un biais d’ancrage, qui peut influencer leur processus de décision. En d’autres termes, les internautes accorderont une plus grande importance à ce qu’ils lisent à la page 1. Si un résultat de recherche positif devient un ancrage, il sera bénéfique pour l’entreprise. En revanche, s’il est négatif, il risque de nuire à la réputation d’un individu ou de nuire à la perception de l’entreprise.

Il est important de noter que la plupart des gens ont un préjugé connu sous le nom d'”effet d’isolement” ou “effet Von Restorff”, selon lequel s’il y avait un seul résultat négatif parmi une série de résultats positifs, le résultat négatif est plus souvent retenu que le positif. Il est donc impératif de gérer la première page des résultats de recherche de manière à ce qu’ils affichent les actifs numériques les plus représentatifs.

Plan d’action pour gérer les résultats négatifs

Les avis négatifs ou les résultats de recherche proviennent souvent de clients mécontents, d’anciens employés mécontents ou de concurrents malicieux. Ces avis sont généralement disponibles sur des sites d’avis en ligne tels que Glassdoor, Avvo et Yelp, et sur des sites de médias sociaux, notamment Facebook, Twitter et YouTube.

Des contenus diffamatoires peuvent également être trouvés sur les blogs de sites web d’agrégateurs en ligne, dont Forbes et Reddit. Les résultats négatifs peuvent provenir d’allégations passées ou actuelles contre l’entreprise dans son ensemble ou contre des membres spécifiques de l’équipe de direction. L’entreprise peut être citée dans une allégation sans être fautive ou avoir été reconnue innocente, mais des liens vers d’anciens sites web contenant des mots clés sélectionnés continuent d’apparaître et de refaire surface.

Il existe un certain nombre de stratégies pour réparer une réputation numérique. Les membres d’une équipe interne spécialisée peuvent ne pas avoir les connaissances nécessaires pour traiter ces questions. Selon la situation, l’expertise de conseillers professionnels peut être nécessaire pour supprimer les résultats de recherche négatifs et, si possible, supprimer le contenu.

Par exemple, la négociation directe avec les éditeurs ou les gestionnaires de l’autorité du domaine pour cacher le contenu aux moteurs de recherche donne souvent des résultats limités par rapport aux experts qui comprennent les ramifications juridiques. La création d’un contenu qui reflète la mission, la vision et les valeurs de l’entreprise est utile lorsqu’il s’agit d’aborder des questions à court terme ou de déployer une stratégie à long terme.

Ce dernier point est la défense la plus importante car il est fondamental pour contrer les critiques négatives. Pour ce faire, l’entreprise doit construire son propre site web, créer des profils de médias sociaux authentiques et partager des contenus originaux. Si un résultat de recherche négatif apparaît sur la première page, l’entreprise doit accroître ses efforts en publiant en temps utile un contenu technique qui fera passer le classement du résultat négatif à la page suivante. Il est impératif de surveiller la présence numérique, car elle change continuellement, et de gérer les résultats négatifs en utilisant des outils de référencement appropriés.

Comprendre les atouts de la gestion de la réputation en ligne (ORM)

L’atout le plus évident en matière de gestion de la réputation en ligne est le contenu du site web de l’entreprise. Lorsque quelqu’un recherche l’entreprise ou sa marque sur Google, le premier lien, dans la plupart des cas, est le site web de l’entreprise. En outre, Google apparaît aussi dans certains liens organiques de sites gratuits lorsque les algorithmes ont une clarté sur l’architecture du site. Le consommateur sera ainsi dirigé vers la sous-page la plus pertinente du site web de l’entreprise. Il est donc important d’avoir un contenu pertinent sur ces sous-pages. Les méta-tags et les méta-descriptions sont également importants pour l’optimisation des moteurs de recherche organiques.

Il existe un certain nombre de méthodes non organiques par lesquelles une entreprise acquiert des actifs de GOR, notamment des actifs gérés (profils de médias sociaux et leur contenu), des actifs influents (agrégateurs d’informations tels que Wikipédia), des actifs gagnés (articles d’actualité positifs dans les médias et les blogs) et des actifs payés (publicités sur les pages de recherche de Google).

Gestion des actifs de gestion de la réputation en ligne

Tous les types d’actifs ORM doivent être gérés ensemble plutôt que séparément pour améliorer votre classement dans les algorithmes de Google pour les ordinateurs de bureau et les téléphones portables. Toutefois, les actifs gérés en interne par l’entreprise (c’est-à-dire le site web de l’entreprise et les actifs gérés) doivent être améliorés en permanence et optimisés lors de leur premier déploiement. Google et d’autres moteurs de recherche examineront automatiquement certains éléments importants, tels que l’URL, la localisation de l’entreprise, la force des mots-clés, le cryptage du site et les balises importantes, à partir du site web et des poignées des médias sociaux, ce qui justifie davantage la gestion de ces actifs en premier lieu.

Après avoir examiné ces éléments, la considération la plus importante est de savoir si l’entreprise publie un contenu engageant. Un site web avec des images, des vidéos et des infographies pour compléter un texte authentique générera plus de trafic, car ces images figureront souvent sur la première page des SERP. Parmi les autres moyens permettant à un lien d’obtenir un meilleur classement sur les moteurs de recherche, on peut citer la publication de nouvelles avec un hyperlien vers des sites web d’information tiers, la réponse aux questions fréquemment posées et l’ajout de contenu sans jargon avec des mots clés qui pourraient être couramment utilisés par le consommateur.

En ce qui concerne les actifs gérables, le contenu des médias sociaux devrait toujours être lié au site web de l’entreprise afin d’améliorer sa visibilité. Cela permet également d’améliorer l’apparition des médias sociaux dans les résultats des moteurs de recherche. Les plateformes de médias sociaux encouragent souvent l’engagement des utilisateurs car elles améliorent la qualité des liens de retour sur les SERP. Les stratégies réussies sur un canal de médias sociaux peuvent ne pas correspondre à un autre. Il est essentiel de comprendre les nuances de chaque plateforme. Par exemple, un lien vidéo de YouTube partagé sur Facebook recevra moins d’engagement et de visites par rapport au fichier vidéo téléchargé directement.

En ce qui concerne les actifs gagnés, il est important d’avoir un expert en relations publiques ou en réputation ; des professionnels qui gèrent le contenu numérique publié dans les publications professionnelles, les journaux ou les stations de diffusion. Cette équipe doit être dynamique et attentive à déplacer les résultats négatifs en élaborant des stratégies, en prenant des décisions tactiques et en surveillant continuellement la réputation de l’entreprise. Enfin, les actifs rémunérés attirent du trafic sur le site web, les liens sur les SERP recevant les plus hauts rangs possibles.

Conclusion

Un résultat négatif sur un moteur de recherche peut avoir un effet néfaste sur une entreprise, tandis qu’un résultat positif peut améliorer considérablement son profil. On n’a pas de seconde chance de faire une première impression. Il est donc vital qu’une entreprise gère sérieusement et soigneusement ses actifs de réputation numérique avant qu’il ne soit trop tard pour sauver sa réputation.

À lire important