Comprendre le métier de conseiller en gestion de patrimoine

Le métier de conseiller en gestion de patrimoine a beaucoup évolué ces dernières années. Différent d’un conseiller immobilier, le conseiller en gestion de patrimoine a pour rôle d’accompagner ses clients dans la gestion et la fructification de leur patrimoine. Allant de la propriété foncière jusqu’aux objets d’art, il se présente comme une option viable pour assurer la gestion de patrimoine. En quoi consiste le métier de conseiller en gestion de patrimoine ? Quels sont les différents statuts qui existent ? Comment devenir un conseiller en gestion de patrimoine ? Éléments de réponse. 

En quoi consiste le métier de conseiller en gestion de patrimoine ?

Un conseiller gestionnaire en patrimoine a pour rôle de gérer directement le patrimoine immobilier et financier de ses clients en élaborant une véritable stratégie patrimoniale. Pour cela, il propose des placements financiers, des produits d’assurance ou encore des œuvres d’art qui s’adaptent aux besoins de ses clients. A chaque type d’investissement, il expliquera à ses clients les avantages, les inconvénients, et les risques encourus, tout en proposant un cadre juridique et fiscal. Tout conseiller en patrimoine effectue un audit des biens de son client. Il analyse la situation du client en réalisant un bilan des avoirs. Son principal objectif est d’optimiser la rentabilité du patrimoine.

Quels sont les différents statuts d’un gestionnaire de patrimoine ?

D’une manière générale, l’activité d’un gestionnaire de patrimoine se résume en trois points :

  • Faire un bilan patrimonial pour étudier la situation globale du client ;
  • Dresser son profil ;
  • Rechercher des placements et des investissements pour fructifier son patrimoine. 

En travaillant en tant que conseiller en gestion de patrimoine, il existe plusieurs statuts dont la profession libérale et le salarié. Il peut notamment exercer dans des cabinets spécialisés en gestion de patrimoine, au sein d’une banque ou dans une compagnie d’assurances. Le gestionnaire de patrimoine peut également exercer son activité de façon libérale. Pour cela, il doit travailler avec les courtiers d’assurances, les galeristes, les notaires ou encore les avocats. Dans ce cas, il possède son propre cabinet de gestion patrimoniale.

Comment devenir un conseiller en gestion de patrimoine ?

Il existe diverses formations pour accéder au métier de conseiller en gestion de patrimoine. C’est un métier qui exige un diplôme de Master (Bac +5) en finances ou en droit. Dans les écoles de commerce ou à l’université, on peut citer le MS International Wealth Management de l’ESCP Europe Business School, le Master en gestion de patrimoine du Centre d’Etudes des Techniques Financières et d’Ingénierie de Marseille ou le Master gestion du patrimoine et des marchés financiers de la Faculté des sciences économiques et de gestion de l’Université d’Auvergne à Clermont-Ferrand. D’autres formations sont possibles au niveau Bac pour une durée de deux ans. Elles sont axées sur des cours de sciences économiques et financières.

Quel est le salaire d’un gestionnaire patrimonial ?

Le salaire d’un conseiller en gestion de patrimoine évolue selon son statut de salarié ou indépendant. Pour un gestionnaire de patrimoine immobilier débutant, le salaire s’élève à 2 500 € brut par mois. Après plusieurs années d’expérience, ce montant peut doubler ou tripler selon sa réputation. Annuellement, il gagne près de 50 000 € brut par an.

Comment évoluer dans le milieu ?

En étant un conseiller en gestion du patrimoine libéral, on peut évoluer en tant que responsable d’un cabinet de gestion selon la satisfaction des clients. Pour les gestionnaires de patrimoine salariés d’une banque ou d’une compagnie d’assurances, ils peuvent devenir responsables de clientèle, chefs de secteur ou responsables d’une zone géographique.