• bitcoinBitcoin (BTC) $ 48,124.00 1.66%
  • ethereumEthereum (ETH) $ 4,029.71 3.43%
  • binance-coinBinance Coin (BNB) $ 557.08 2.64%
  • tetherTether (USDT) $ 0.999313 0.32%
  • solanaSolana (SOL) $ 181.82 7.98%
  • cardanoCardano (ADA) $ 1.30 4.73%
  • usd-coinUSD Coin (USDC) $ 0.999478 0.27%
  • xrpXRP (XRP) $ 0.770976 6.27%
  • polkadotPolkadot (DOT) $ 26.17 7%
  • dogecoinDogecoin (DOGE) $ 0.164203 5.9%
  • shiba-inuShiba Inu (SHIB) $ 0.000034 6.47%
  • binance-usdBinance USD (BUSD) $ 0.998354 0.57%
  • matic-networkPolygon (MATIC) $ 1.81 9.36%
  • wrapped-bitcoinWrapped Bitcoin (WBTC) $ 48,111.00 1.8%
  • litecoinLitecoin (LTC) $ 145.21 7.76%
  • daiDai (DAI) $ 0.999154 0.28%
  • chainlinkChainlink (LINK) $ 18.04 8.63%
  • tronTRON (TRX) $ 0.081469 5.24%
  • bitcoin-cashBitcoin Cash (BCH) $ 429.21 6.73%
  • uniswapUniswap (UNI) $ 15.80 6.16%
  • okbOKB (OKB) $ 24.97 2.49%
  • cosmosCosmos (ATOM) $ 23.20 12.66%
  • stellarStellar (XLM) $ 0.257007 7.4%
  • compound-ethercETH (CETH) $ 80.53 3.96%
  • vechainVeChain (VET) $ 0.084586 10.14%
  • internet-computerInternet Computer (ICP) $ 28.82 7.2%
  • filecoinFilecoin (FIL) $ 37.55 6.16%
  • ethereum-classicEthereum Classic (ETC) $ 36.25 7.09%
  • theta-tokenTheta Network (THETA) $ 4.39 10.25%
  • moneroMonero (XMR) $ 193.00 3.56%
  • eosEOS (EOS) $ 2.92 5.3%
  • kusamaKusama (KSM) $ 266.55 9.9%
  • aaveAave (AAVE) $ 176.92 10.91%
  • neoNEO (NEO) $ 26.90 7.33%
media-comment-augmenter-les-ventes-sans-accroitre-le-risque-d-impayes.jpg

Comment augmenter les ventes sans accroître le risque d’impayés ?

Une étude récente a estimé à 12 milliards d’euros le montant des impayés ainsi que des factures non payées à temps dans toute la France. Alarmant, ce chiffre explique bel et bien pourquoi les défaillances de paiement constituent la première cause de faillite des sociétés françaises.

Fort heureusement, ce ne sont pas les moyens qui manquent pour s’en prémunir et dynamiser davantage ses ventes. La surveillance des entrées en trésorerie et du poste client est indubitablement un prérequis pour y parvenir efficacement. À défaut de quoi le montant des besoins en fonds de roulement s’envolera significativement. Il apparaît également plus opportun de jouer la carte de l’affacturage ou, mieux encore, de souscrire une assurance-crédit.

Assurance-crédit : en quoi cela consiste-t-il ?

Ce type d’assurance est pensé de façon à permettre à l’entreprise souscriptrice d’assurer ses créances clients. Ces dernières font référence aux comptes en attente de recouvrement et qui découlent des transactions commerciales (ventes de produits et/ou de services) à crédit. La souscription d’une assurance-crédit peut se faire directement sur assurance-credit-entreprise.fr ou après des compagnies d’assurance spécialisées dans ce genre de produit. Dans tous les cas, une telle couverture se traduit en 3 prestations.

La prévention

L’assureur s’informe en permanence sur la santé financière des acquéreurs potentiels et actuels afin de permettre à l’entreprise souscriptrice de se développer en toute sérénité et de se lancer dans des relations commerciales fructueuses. Pour ce faire, il analyse méticuleusement le dernier bilan ainsi que le compte de résultat de chacun. Il s’assure également que les clients et prospects ne fassent l’objet d’aucune procédure collective. À l’issue de chaque contrôle, la compagnie d’assurance attribue à chacun d’eux une note qui reflète leur situation financière, de même que la manière dont ils gèrent leur activité.

assurance crédit

Le recouvrement des créances

Cette prestation s’opère dans l’éventualité où les mesures de prévention n’auraient pas porté leurs fruits. En l’occurrence, l’assureur relance les débiteurs et entame les procédures de recouvrement. Il se charge ensuite d’encaisser les créances fournies.

L’indemnisation des pertes garanties

Lorsque le recouvrement a échoué, alors la compagnie d’assurance indemnise la structure créancière conformément aux modalités du contrat. L’indemnité n’est valable qu’à partir du moment où la solvabilité du débiteur devient définitive ou déclarée. Les délais d’indemnisation varient entre 1 à 6 mois à compter de la demande d’intervention contentieuse. En d’autres termes, une assurance-crédit est un contrat par lequel l’assureur s’engage à payer la société souscriptrice dans l’éventualité où ses acheteurs ne le feraient pas.

Entreprise : quels sont les avantages découlant de l’assurance-crédit

C’est effectivement une évidence : une assurance-crédit permet à toute entreprise de se prémunir contre les conséquences potentiellement désastreuses sur lesquelles la défaillance des comptes en attente de recouvrement pourrait se solder. Parmi celles-ci figure plus particulièrement la faillite. Environ 25% de celles qui se sont produites en France résultent des retards de paiement et factures impayées.

L’autre atout majeur d’une telle assurance est qu’elle permet aux entités souscriptrices de se développer et de booster leurs performances avec le minimum de risques possible. Ces entreprises peuvent ainsi limiter considérablement leurs pertes potentielles et peuvent facilement distinguer les clients douteux de ceux qui sont financièrement solides. Elles s’affranchissent ensuite de toute crainte commerciale et peuvent ainsi se consacrer au maximum à leur activité. Puisque leur poste client est sous surveillance, ces entreprises peuvent émettre leurs réserves à d’autres projets pour créances douteuses.

Une assurance-crédit est également la promesse d’un développement à l’international sécurisé. Avant de se lancer dans ce genre d’aventure, l’entité assurée, en tirant parti des données que son assureur lui transmet, peut déceler facilement les aléas politiques et autres dangers potentiels dans les marchés ciblés. Ce genre d’assurance permet à l’assuré d’amener les organismes prêteurs à financer leur développement.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn