• bitcoinBitcoin (BTC) $ 49,073.00 0.99%
  • ethereumEthereum (ETH) $ 4,113.51 2.44%
  • binance-coinBinance Coin (BNB) $ 560.37 2.84%
  • tetherTether (USDT) $ 1.01 0.48%
  • solanaSolana (SOL) $ 187.46 6.35%
  • cardanoCardano (ADA) $ 1.33 3.87%
  • usd-coinUSD Coin (USDC) $ 0.998863 0.31%
  • xrpXRP (XRP) $ 0.791303 5.9%
  • polkadotPolkadot (DOT) $ 26.84 6.39%
  • dogecoinDogecoin (DOGE) $ 0.168637 4.92%
  • shiba-inuShiba Inu (SHIB) $ 0.000035 6.3%
  • binance-usdBinance USD (BUSD) $ 1.00 0.26%
  • matic-networkPolygon (MATIC) $ 1.85 6.84%
  • wrapped-bitcoinWrapped Bitcoin (WBTC) $ 48,695.00 1.58%
  • litecoinLitecoin (LTC) $ 149.58 6.46%
  • daiDai (DAI) $ 1.00 0.04%
  • chainlinkChainlink (LINK) $ 18.51 7.86%
  • tronTRON (TRX) $ 0.083190 4.07%
  • bitcoin-cashBitcoin Cash (BCH) $ 439.34 5.75%
  • uniswapUniswap (UNI) $ 16.23 4.91%
  • okbOKB (OKB) $ 25.27 2.3%
  • cosmosCosmos (ATOM) $ 23.59 13.2%
  • stellarStellar (XLM) $ 0.268639 3.54%
  • compound-ethercETH (CETH) $ 81.59 3.32%
  • vechainVeChain (VET) $ 0.086553 9.93%
  • internet-computerInternet Computer (ICP) $ 29.68 6.84%
  • filecoinFilecoin (FIL) $ 38.40 5.92%
  • ethereum-classicEthereum Classic (ETC) $ 37.70 5.41%
  • theta-tokenTheta Network (THETA) $ 4.60 8.27%
  • moneroMonero (XMR) $ 198.61 2.11%
  • eosEOS (EOS) $ 3.03 2.86%
  • kusamaKusama (KSM) $ 274.10 8.22%
  • aaveAave (AAVE) $ 182.13 9.67%
  • neoNEO (NEO) $ 27.66 6.12%
référencement sur le web

Améliorer son référencement sur le web

Depuis une vingtaine d’années et l’avènement des moteurs de recherche tels que Google, il est devenu nécessaire pour n’importe quelle société d’avoir une place sur le web (un site, un blog…) et surtout, d’y être perçu. Nous allons voir aujourd’hui quels sont les moyens d’augmenter son référencement web.

Le référencement naturel

Tout d’abord, vous devez faire un travail d’analyse de votre contenu. Identifier les valeurs que vous souhaitez mettre en avant, l’image que vous souhaitez renvoyer à vos prospects, et surtout : les mots-clés choisis, qui ont le plus de pertinence et lesquels les clients se rappelleront. Vous pouvez, dans un premier temps, optimiser vos URL. Au lieu d’avoir des titres (ou des sous-titres) longs, avec des mots à rallonge sans grande pertinence, optez pour des titres qui comportent essentiellement vos mots-clés. C’est pour cela qu’il est primordial de créer une liste de ceux-ci, puis de chercher continuellement à augmenter votre champ sémantique. Des logiciels de solution marketing comme Hubspot peuvent également vous faciliter la tâche, en optimisant par exemple les pages de renvoi afin d’augmenter leur référencement.

Les réseaux sociaux constituent également vos meilleurs amis, afin de gagner en visibilité et notoriété. Ne les sous-estimez pas. Ainsi, les marques qui travaillent et cherchent à perfectionner leur image de marque sont celles qui comptent le plus de visites sur leurs sites web et, par corrélation, voient leurs interactions sur réseaux sociaux (likes et abonnements) décoller. Enfin, il faut penser à rendre vos contenus toujours plus :

  • pertinents ;
  • clairs ;
  • concis.

Par exemple, il convient mieux de privilégier les listes à puces plutôt que des listes à virgule qui s’éternisent. Pour Google, ce sera un contenu plus facile à analyser et les lecteurs s’y retrouveront mieux de leur côté. En effet, ils viennent sur le web afin d’accéder à une réponse rapide et claire, il n’a pas ou peu le temps de s’éterniser sur un long paragraphe répétitif.

Les questions à se poser

Ainsi, la pertinence des contenus peut être améliorée par le rédacteur de l’article s’il se questionne en amont avec les bonnes questions. Par exemple :

  • Qu’est-ce que le lecteur cherche ? Une réponse courte pour améliorer sa culture générale, ou bien une information plus développée venant d’un expert en la matière ?
  • Pourquoi le cherche-t-il ? Des questions sur votre cible peuvent ainsi être engendrées. Des étudiants qui cherchent à étayer leurs cours ; des professionnels du milieu qui cherchent à obtenir votre point de vue sur tel sujet ?
  • Comment mon information va-t-elle être interprétée / retranscrite ? Il est, par exemple, très important de bien noter ses sources lorsque l’on donne des chiffres, de mettre des clauses de non-responsabilité lorsque l’on aborde un sujet sensible et de faire attention au ton que l’on utilise (si possible, rester informatif et neutre).

Se mettre à la place de l’internaute constitue le premier pas vers un contenu qualitatif. Ce qui plaît à l’humain, c’est également ce qui plaît à Google. Notons que, selon une étude SearchMetrics, les places 3 à 6 de leur classement sont occupées par les URL qui détiennent les contenus dits les plus « pertinents ». Les premiers résultats sont occupés par des marques extrêmement populaires.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn