5 conseils pour créer votre entreprise au Japon

Pays de l’avancement technologique et de la modernité, le Japon est réputé pour ses diverses qualités économiques. Visiteur ou natif, ce ne sont pas les opportunités qui manquent dans le pays du soleil levant. Le Japon, comme de nombreux autres pays accueillent de nombreux expatriés. Répartis entre Kyoto et Tokyo, près de 8000 Français y vivent. Entreprendre un nouveau mode de vie incite à se poser de nombreuses questions.

Tenir compte de la spécificité du marché japonais

Avant de procéder à la création de votre entreprise sur le territoire nippon, il est important de faire une étude de marché au préalable. La population nippone est la deuxième au monde à être la plus âgée. Il faut donc prendre en compte ce premier critère. Puis, il faut aussi comprendre le goût et les habitudes d’achat qui font la spécificité du marché japonais.

Entre autres, ils aiment les produits personnalisés, respectueux de l’environnement et bien soignés. Contrairement aux Français, les Japonais aiment acheter en petite quantité. Si vous souhaitez créer une société au Japon, pensez par exemple à adapter le packaging de vos produits à ce type de besoin.

Apprendre le japonais

Avoir une bonne appréhension du marché japonais ne suffit pas. Pour échanger librement avec la population locale, il vous est donc fortement recommandé d’apprendre quelques mots et expressions japonais. Plus important encore, toutes les démarches administratives se font principalement en japonais. Pour comprendre le contenu de chaque document et faire des échanges qui ont du sens, il faut parler la langue. A défaut, engagez un interprète.

Vous pouvez commencer votre processus en France et renforcer vos pratiques une fois sur place. De nombreux cours de langue japonaise sur place.

Comprendre le système hiérarchique japonais

Contrairement au modèle hiérarchique européen, au Japon, la hiérarchie au sein d’une entreprise est démocratique et égalitaire. Le dirigeant fait le nécessaire pour que chaque collaborateur puisse avoir son mot à dire sur une décision.

L’engagement sur le long terme est préférable à un projet sur le court terme. Les Japonais n’aiment pas trop les idées à court terme. A part cela, il est nécessaire de comprendre que c’est un pays qui est dominé par les hommes. Une femme entrepreneuse doit avoir un allié masculin pour un premier contact avec la population locale.

Penser aux cadeaux

Les Japonais aiment bien offrir un cadeau lors d’un premier contact. Vous devez donc faire pareil pour faire bonne impression lors de votre première rencontre, que ce soit avec vos partenaires professionnels, vos fournisseurs ou vos clients potentiels. Optez pour un cadeau qui peut se partager, les Japonais préfèrent ce principe à celui du cadeau individuel. Vous pouvez leur offrir une boîte de chocolat ou une bouteille de vin.

Ne pas oublier la carte de visite

Un expatrié qui lance son affaire au Japon doit faire ses preuves et se construire une notoriété. La carte de visite est le meilleur moyen de parvenir à ces objectifs. Vous tourner vers une carte de visite incluant votre photo sera l’idéal pour que vos interlocuteurs puissent mieux se souvenir de vous.

Plus vous parvenez à en distribuer, plus vous augmentez vos chances de vous faire une place en tant qu’entrepreneur. Inversement à cela, prenez soin de garder toutes les cartes de visite que vous avez reçues, vous allez en avoir besoin pour développer votre réseau professionnel.

À lire important