Sélectionner une page

L’argent, lorsqu’il est placé dans un compte épargne, ne travaille pas pour son propriétaire. Investir son argent est l’un des meilleurs moyens de faire travailler celui-ci. Il augmente vos intérêts et s’accumule au fil des semaines, des mois ou des années. Votre épargne fructifie au lieu de dormir. Mais l’investissement n’est pas un chemin de tout repos. Il est capital de bien placer l’argent pour mieux en jouir. Plusieurs possibilités s’offrent à vous à cet effet. Nous vous les présentons dans notre article.

Pourquoi investir son argent ?

Avant d’entrer dans le vif du sujet, il peut être important de faire le tour de la question : Pourquoi doit-on investir l’argent ? La peur de voir son argent s’envoler dans un placement financier peut être grande, particulièrement s’il s’agit de votre premier placement. Toutefois, lorsque le placement est bien réalisé, l’argent s’accroit avec le temps et vous permet de tirer plus de bénéfices. C’est un atout non négligeable.

Le placement financier est l’un des meilleurs moyens de constituer un patrimoine. Vos perspectives de rendement sont nettement améliorées pour la retraite. Un point important que le compte de prévoyance 3A ne vous permettra pas toujours d’atteindre. Le placement financier vous permet également de garder votre argent loin des envies subites de folles dépenses. Lorsqu’il se trouve dans un compte bancaire, il est plus facile de l’utiliser.

L’argent investi permet de faire marcher l’économie. Vous contribuez au développement des entreprises auprès desquelles vous effectuez vos placements financiers. Indirectement, vous contribuez au fonctionnement de l’économie. Vous prenez de l’avance sur demain, car les épargnes constituent en réalité un manque à gagner.

Maintenant que nous avons fait le point sur les raisons qui devraient vous inciter à placer votre argent, nous ferons le tour des investissements qui s’offrent à vous.

Investir dans l’immobilier locatif

L’immobilier locatif est l’une des formules d’épargne les plus sollicitées par les Français. Ils sont des centaines de milliers à investir plus de 70 % de leur patrimoine dans la pierre. Ce type de placement est avantageux à plusieurs égards. En effet, il vous permet de constituer un patrimoine solide et durable. Il pourra être transmis ou légué à vos descendants. L’autre avantage de l’immobilier locatif est qu’il vous permet de profiter d’un revenu locatif sûr et constant.

Plusieurs données, dont celles de l’institut de l’épargne immobilière et foncière, affirment que l’immobilier offre l’une des meilleures rentabilités sur 20 ans. Son taux de rentabilité interne est évalué à 13,5 % quand on prend le cas des sociétés foncières. Pour les logements parisiens, ce taux est de 10,3 %. Pour l’ensemble des logements français, le TRI est de 8,9 %.

Les modes d’investissement disponibles en immobilier locatif

Deux principaux modes s’offrent aux investisseurs qui désirent placer de l’argent dans l’immobilier locatif. Il s’agit :

  • Du placement immobilier direct ;
  • Du placement immobilier indirect.

Investir dans l'immobilier locatif

Le placement immobilier direct

Dans ce cas, l’investisseur acquiert un bien immobilier physique dans lequel résider. Il évite ainsi de payer des loyers, des dépenses mensuelles qui peuvent s’avérer importantes. Il évite alors de se retrouver dans l’incapacité de gérer les loyers lorsqu’il quitte la vie active, car les revenus chutent. L’investisseur peut aussi acheter un logement dans le neuf ou dans l’ancien avec l’objectif de le louer.

Un investissement immobilier direct dans le neuf ou dans l’ancien peut permettre de bénéficier de certains avantages fiscaux. Il existe à cet effet plusieurs dispositifs, dont la loi Pinel et la loi Malraux.

Le placement immobilier indirect

Ce type d’investissement se fait à travers l’acquisition des parts de sociétés ou de fonds qui se chargent du choix, de l’entretien et de la gestion des biens immobiliers. Le placement immobilier indirect vous permet de varier vos investissements en acquérant des biens qu’un particulier ne pourrait pas acheter.

Quelques conseils pour réussir votre investissement dans l’immobilier locatif

Pour investir dans l’immobilier locatif, il est impératif de prendre en compte certains éléments. Ils permettent d’éviter les pièges habituels et de jouir de son investissement dans les meilleures conditions.

Définir votre objectif

Vous devez faire preuve de cohérence et de bon sens dans la définition de vos objectifs. Vous pouvez investir dans l’achat d’un studio ou d’un F2 pour un début. Selon votre capacité d’emprunt et votre capital, vous pouvez viser plus grand.

Choisir l’emplacement du logement avec soin

Le logement doit être situé dans une zone où la demande est plus forte que l’offre. Vous ne manquerez pas de locataires dans ce cas. Le choix du logement va aussi dépendre des demandeurs. Si vous désirez acheter des logements dans une zone universitaire, il serait intéressant de proposer des studios. Pour trouver ce qu’il vous faut, n’hésitez pas à lancer plusieurs recherches. Déplacez-vous personnellement et visitez les logements avant toute acquisition.

Acheter un logement locatif dans votre zone

L’une des manières de bien investir dans l’immobilier locatif est d’acheter dans votre région. Vous aurez pris le temps d’étudier le marché et de déterminer les quartiers dans lesquels la demande est élevée. Vous serez même en mesure d’intervenir personnellement en cas de problème avec les locataires.

Confier la gestion du bien immobilier

Gérer des biens immobiliers en location n’est pas de tout repos. Vous êtes tenu de chercher les locataires, de leur faire visiter le logement, de répondre à leurs questions. Vous devez établir les contrats de location, intervenir pour résoudre un différend entre locataires ou vous occuper de la réparation des biens endommagés. Confier la gestion de votre logement à des professionnels est une solution très pratique. Vous n’avez plus rien à faire ; les professionnels s’occupent de tout et versent vos loyers chaque mois.

Investir dans les contrats d’assurance vie

Outre l’immobilier locatif, l’assurance vie est un moyen d’investir son argent. Elle constitue même le second mode de placement préféré des Français. S’il en est ainsi, c’est bien parce que l’assurance vie est accessible. Vous pouvez ouvrir une assurance vie à partir de quelques centaines d’euros. Vous n’êtes pas tenu d’effectuer des versements tous les mois. Ils peuvent être programmés.

L’autre point à ne pas négliger en matière d’assurance vie est qu’elle constitue un placement polyvalent. Elle s’adapte à vos besoins en fonction de vos projets. Vous êtes ainsi en mesure d’épargner pour payer les études de vos enfants. Vous pouvez épargner pour effectuer un achat immobilier.

La fiscalité est également attractive dans un placement en assurance vie. En dehors des prélèvements sociaux sur les fonds euros, aucun autre prélèvement d’impôt n’est effectué sur votre assurance vie lorsque vous ne faites pas de retraits. Les assurances vie de plus de 8 ans peuvent bénéficier d’un abattement chaque année.

Dans le cas d’une succession, l’assurance vie présente de nombreux avantages. Vous êtes libre de désigner le successeur de votre choix. Vous avez également un avantage fiscal qui dépend de la date d’ouverture de votre contrat et de votre âge.

Investir son argent dans la bourse

Les investisseurs en bourse sont invités à acheter ou revendre leurs titres. Les épargnants peuvent également effectuer des placements en achetant des actions et des obligations. L’achat est direct ou réalisé à travers les placements collectifs.

L’investissement en bourse est intéressant, car il permet de réaliser un placement à long terme. Le rendement à obtenir peut être supérieur à l’investissement de départ. Il est important de privilégier le long terme lorsque l’on veut investir en bourse. Le court terme présente beaucoup de risques relatifs aux fluctuations.

Investir son argent en bourse

Quelques astuces pour bien investir dans la bourse

Pour réussir votre investissement en bourse, vous devez vous poser les bonnes questions.

Définir l’objectif de votre placement

Pourquoi investissez-vous votre argent en bourse ? C’est l’une des premières questions que vous devez vous poser. Les réponses peuvent varier selon les besoins de chacun. Vous pouvez effectuer ce type de placement parce que vous désirez financer vos voyages, les études de vos enfants, acheter une nouvelle voiture ou constituer un patrimoine. C’est la nature de votre projet qui définira le type de produit financier dans lequel l’investissement sera fait.

Le risque à prendre

Le niveau de risque d’un placement est lié à son potentiel de rendement. Vous remarquerez très vite que les investissements en bourse les plus rentables sont les plus risqués. Vous devez être en mesure de définir le niveau de risque que vous pouvez prendre.

La durée d’investissement

Voulez-vous effectuer un investissement à court, moyen ou long terme ? Votre horizon d’investissement dépendra de vos objectifs.

Investir dans les PME françaises

Le crowdfunding ou financement participatif est un mode de placement qui s’impose de plus en plus. Sa croissance est forte, ce qui attire de nombreux investisseurs. C’est grâce au financement participatif que vous pouvez investir dans les PME françaises. Les rendements sont nettement attractifs ; ils peuvent aller jusqu’à 12 % par année.

Comprendre le fonctionnement du crowdfunding

Pour investir dans une PME française, vous allez devoir vous inscrire sur une plateforme dédiée. Il y en a plusieurs sur la toile. Le choix doit être fait avec la plus grande attention. Vous pouvez ensuite investir dans un ou plusieurs projets de PME. Il faut bien évidemment prendre le temps d’analyser avec précaution les projets avant tout investissement. Dans la plupart des cas, l’investissement commence à partir de 20 euros environ. La société dans laquelle vous investissez vous rembourse avec des intérêts.

Comment bien choisir sa plateforme de financement participatif ?

Le choix de votre plateforme de financement participatif est déterminant. En France et à l’international existent plus de 300 plateformes proposant des services aussi intéressants les uns que les autres. Voici quelques astuces qui vous permettront de dénicher celle qui répondra à vos attentes.

Il existe trois formes de financement participatif. Il s’agit du don, du crédit et de l’investissement. Dans ce cas, l’investisseur est invité à faire un don à travers la plateforme de financement avec contrepartie. Le porteur de projet s’assure de motiver ses contribuables à s’intéresser davantage à lui.

Il y a ensuite le prêt. Il permet aux PME d’accéder à des contributions sous forme de crédit. Elles remboursent le prêt avec des intérêts, ce qui est avantageux pour l’investisseur. Enfin, nous avons l’investissement. Les PME ouvrent leur capital à de nouveaux actionnaires. Elles financent ainsi leur développement.

Investir dans les PME

Vérifier la légalité de la plateforme

Une plateforme légale ou certifiée réduit les risques de mauvaises surprises. Elle doit ainsi jouir d’un agrément en règle auprès de l’ORIAS. Vous êtes alors certain que votre participation ne risque pas de disparaitre du jour au lendemain sans raison valable.

Tenir compte des fonctionnalités et technicités des plateformes

Une plateforme de référence est celle qui propose plusieurs fonctionnalités à ses utilisateurs. Elle doit pouvoir vous renseigner le montant minimum et maximum des investissements. Elle doit vous montrer les modalités de cagnottes ainsi que les commissions qu’elle prend. Faites attention aux modalités de cagnottes de votre campagne.

Investir dans les produits structurés

Investir dans les produits structurés est avantageux dans la mesure où vous êtes informé dès le départ du niveau de risque et des intérêts qui en découleront. Un produit structuré est composé de 4 éléments que sont :

  • La barrière de protection ;
  • Le sous-jacent ;
  • Le coupon ;
  • La durée.

La barrière de protection

Elle est définie pour protéger votre investissement. C’est la ligne en déca de laquelle vous commencerez à perdre de l’argent. Elle protège votre capital par la même occasion.

Le sous-jacent

Il joue le rôle d’indicateur. C’est celui sur lequel votre produit a été construit. C’est en fait l’indicateur de référence. L’issue du produit structuré est déterminée sur la base de l’évolution de la courbe de performance de l’indicateur.

Le coupon

C’est le rendement. Celui-ci varie selon le produit structuré. Toutefois, il est serein de privilégier un coupon avec un rendement annuel compris entre 6 et 9 %.

La durée

Un produit structuré a une durée maximum classique de 10 ans. Cependant, vous devez être en mesure de récupérer votre capital de départ et la totalité du rendement visé dès la première année.

Investir son argent permet de le faire travailler et d’en tirer des rendements très intéressants. Nous espérons que ces quelques idées d’investissement vous permettront de choisir votre prochaine source de revenus passifs.