Bouche à oreille : Le pouvoir du bouche à oreille en marketing et comment en profiter

La semaine dernière, j’ai participé au MarketingSherpa Email Summit. C’était un grand salon, et les spécialistes du marketing se sont réunis pour discuter des dernières tendances en matière de marketing par courriel.

L’un des meilleurs conseils que j’ai appris a été celui de Julien Berger, sur le marketing de bouche à oreille. En tant que spécialiste du marketing, je connaissais le terme “marketing de bouche à oreille” et j’avais entendu dire qu’il était efficace, mais je n’ai jamais vraiment pensé à la façon de l’appliquer dans mes propres campagnes. Après tout, je me concentre principalement sur les campagnes numériques, car elles sont faciles à suivre et j’hésite à investir de l’argent et du temps dans une campagne où il peut être difficile de suivre le retour sur investissement. Mais après avoir entendu l’exposé de M. Berger, j’ai réalisé que je risquais de rater une énorme opportunité pour un tout nouveau type de marketing. Pour plus d’informations, lisez cet article.

Pourquoi le marketing de bouche à oreille fonctionne-t-il si bien ?

La première réponse est évidente : la confiance. Vous avez beaucoup plus de chances de faire confiance à une recommandation d’un ami qu’à une entreprise. Par exemple, si je pense à acheter une voiture, j’ai plus de chances d’écouter la recommandation de mon voisin sur son expérience que la publicité Volvo à la télévision.

Mais l’autre réponse, qui me semble évidente maintenant, mais qui ne m’est pas venue à l’esprit tout de suite, est le ciblage. Avec le marketing du bouche à oreille, vous trouvez exactement les personnes qui s’intéressent à votre produit. En demandant à mon voisin des conseils sur l’achat d’une voiture, je suis évidemment intéressé par une voiture, et je suis le public cible de ces spécialistes du marketing automobile. M. Berger a également mentionné que le marketing de bouche à oreille est dix fois plus efficace qu’une publicité traditionnelle.

Vous savez donc que le bouche-à-oreille est efficace… Mais comment faire ?

  1. Berger a présenté 6 étapes pour inciter les gens à partager à la fois en ligne et en face à face.
  2. Monnaie sociale – qu’est-ce qui fera que votre public se sentira cool ou aura l’air de bien partager ?
  3. Déclencheurs – qu’est-ce qui rappellera votre produit aux gens et qu’est-ce qui les incitera à le partager ?
  4. Emotion – qu’est-ce qui intéressera suffisamment votre public pour qu’il le partage ?
  5. Public – Qu’est-ce qui aura une visibilité suffisante pour qu’il se partage ?
  6. Valeur pratique – quel élément contient des informations pratiques et utiles à partager ?
  7. Histoires – qu’est-ce qui permettra de raconter une histoire et pas seulement de partager des faits ?

Voici deux façons de mener une campagne de “bouche à oreille” par voie numérique (et d’en suivre les résultats).

1. Lancez une campagne publicitaire conçue pour susciter la conversation.

Lyft a fait un excellent travail à cet égard le jour de la Saint-Valentin en m’encourageant à partager sur ce qui “adoucit ma conduite”. C’est un excellent moyen d’attirer le bouche-à-oreille, car en partageant ce billet, je risque de toucher mes amis, qui seraient également intéressés par Lyft. Et qu’ils aient ou non entendu parler de Lyft, mon message les incitera à en apprendre davantage sur l’offre.

2. Une campagne de parrainage où votre public peut vous envoyer de nouveaux clients et recevra un avantage en retour.

Dans cet exemple, Birchbox fait un excellent travail en me poussant à recommander mes amis en échange d’un accès rapide à mes produits préférés avant qu’ils ne soient épuisés.