La voie qui est de plus en plus empruntée par de nombreuses personnes est celle de l’autoentrepreneuriat, pour devenir son propre patron. Afin de rendre la réalisation de ce projet facile, la loi française fait bénéficier à ses acteurs de quelques avantages. Vous avez en effet des aides qui sont spécifiques à ce type d’entreprise. Des démarches sont bien évidemment à faire pour rendre légal votre statut d’autoentrepreneur.

Les différentes étapes pour devenir autoentrepreneur

Lorsque vous souhaitez devenir autoentrepreneur, vous devrez suivre les étapes suivantes :

  • Faire la déclaration d’autoentrepreneur en ligne ;
  • Apporter les pièces complémentaires comme la pièce d’identité, la déclaration de non-condamnation. Le justificatif de votre domicile et le diplôme si l’activité est règlementée ;
  • Vous envoyez enfin tout le dossier au CFE compétent.

Faire une déclaration d’activité

Avoir une idée d’autoentrepreneur, c’est penser également aux démarches administratives pour monter son entreprise. Pour cela, il faudra faire la déclaration de l’activité que vous avez choisie. Une telle déclaration s’applique suivant les conditions de chiffre d’affaires. Elle peut aussi dépendre du fait que l’autoentrepreneur choisit d’exercer plusieurs activités différentes. De la même manière, lorsque vous êtes un autoentrepreneur qui est déjà en activité, cette déclaration se fait suivant ce statut.

Choisir un régime fiscal et social qui est adapté à vos besoins

Dès le moment où vous déclarez votre statut d’autoentrepreneur, vous êtes d’office soumis au régime microsocial. Vous bénéficiez ainsi d’un plein droit sur le régime fiscal de la microentreprise. Il vous est aussi possible d’opter pour le prélèvement libératoire de l’impôt sur votre revenu. En tant qu’autoentrepreneur, vous êtes sur le plan social affilié au régime des indépendants.

Cela signifie que vous serez affilé à la sécurité sociale des indépendants. Vous payez ainsi des cotisations sociales pour assurer vos vieux jours. Toutefois, concernant le point de fonctionnement de la retraite, le régime SSI est adapté et offre aux autoentrepreneurs une plus grande simplicité.

Les différentes aides pour être autoentrepreneur

Devenir autoentrepreneur est avantageux dans le sens où des aides à la création d’entreprises sont disponibles. Il en existe des différentes sortes selon le secteur d’activité que vous avez choisi.

L’aide des chambres des métiers et de l’artisanat

Dans toutes les chambres des métiers et de l’artisanat selon les régions, des réunions d’information sont régulièrement organisées. Le plus fascinant est qu’elles sont gratuites. Durant ces assemblées, les spécificités du régime de l’autoentrepreneur sont exposées. Vous aurez aussi la possibilité de discuter avec les spécialistes et participer à des stages de préparation. Ces derniers sont quant à eux payants.

entrepreneur indépendant

L’aide des chambres de commerce et d’industrie

Cette aide est personnalisée ou collective. Vous avez la possibilité de vous rendre à des réunions d’information et à une formation qui dure 5 jours. Une aide vous est aussi offerte pour bénéficier d’un accompagnement pour la formalisation de votre projet entrepreneurial.

Les aides de l’ADIE

C’est une aide qui finance ceux qui ont un projet d’entreprise comme les autoentrepreneurs qui n’ont pas accès au système bancaire classique. De ce fait, il vous accorde de microcrédit. Cela facilite la réussite de votre statut de micro-entrepreneur.

L’aide à la création d’entreprises

Lorsque vous voulez devenir autoentrepreneur, une aide vous est accordée pour la création de votre entreprise. Il y a entre autres l’aide de l’ACRE qui vous exonère des charges sociales. Vous pouvez également faire une demande NACRE autoentrepreneur pour bénéficier d’un suivi dans vos démarches.