Sélectionner une page

Encore appelé ingénieur automaticien, l’ingénieur en automatisme industriel est le responsable de tout ce qui relève de l’automatisation des usines, entrepôts, etc. évoluant aux frontières de l’informatique, de l’électronique, de la mécanique et bien d’autres, ce crack de l’innovation industrielle imagine et réalise plusieurs dispositifs automatisés complexes. La demande sur le marché de l’emploi est très forte en ce qui concerne les ingénieurs en automatisme industrielCes professionnels interviennent sur une grande panoplie de projets importants.  

Quelles sont les particularités de cet emploi et comment devenir ingénieur automaticien ? 

Zoom sur l’ingénieur automaticien 

L’ingénieur automaticien est chargé de l’automatisation d’une unité de production, d’une entreprise, d’un système, etc. en tant que chef de projet, son rôle consiste à négocier avec les fournisseurs et les prestataires de service. Avec un tel titre, il a la double compétence de gestionnaire et de technicien. Comme vous pouvez le voir sur OnlyEngineerJobs, l’ingénieur en automatisation peut également assurer les responsabilités de prescripteur dans l’entreprise dans laquelle il travaille. Plus loin, ce professionnel peut également travailler dans toutes les entreprises d’ingénierie qui sous-traitent les projets qu’il a pris la décision de réaliser 

La spécialité de l’ingénieur automaticien est de concevoir, mais aussi de réaliser toutes sortes d’automatismes. Il est chargé de mettre en application l’architecture des systèmes automatisés dotés d’une grande complexité. Son travail commence par une définition minutieuse du cahier des charges. Ce document tient compte des souhaits exprimés par le client, de même que les responsables de fabrication. L’ingénieur automaticien est principalement le responsable de tous les choix techniques qui seront faits dans l’entreprise en ce qui concerne l’automatisation.  

Devenir ingénieur automaticien : ce qu’il faut savoir  

Il convient de s’intéresser aux qualités à posséder pour exercer cette profession. En voici quelques-unes :  

  • Bonne interprétation du cahier des charges  
  • Bon négociateur  
  • Relationnel développé  
  • Capacité de persuasion  

Quant aux compétences, elles sont de divers ordres. L’ingénieur automaticien doit être doué en informatique, en électronique et en mécaniqueComme vous pouvez vous en rendre compte, la profession d’ingénieur en automatisation industrielle requiert de nombreuses compétences. Cela est surtout lié au fait qu’il doit intervenir sur de multiples projets d’envergure qui impliquent diverses compétences 

Qu’en est-il du salaire ? Un ingénieur en automatisme gagne en moyenne un salaire de 2500 euros bruts en début de carrière. Ce montant peut rapidement évoluer en fonction des expériences accumulées. Ainsi, un ingénieur en automatisme expérimenté gagne en moyenne 6000 euros bruts mensuellement. Concernant la question de la formation, il faut faire un bac scientifique et une classe préparatoire dans le même secteur. On recommande ensuite de suivre une formation en école d’ingénieur, avec une spécialisation dans le domaine de la mécanique ou automatisation industrielle. Cette formation couvre 5 ans d’études après le Bac.  

Les débouchés

On retrouve l’ingénieur automaticien dans tous les secteurs de fabrication industrielle qui se servent d’une chaine de production. Muni de ce diplôme, vous pourrez travailler dans le secteur de l’automobile, l’aéronautique, la construction, la mécanique, etc. Il est également possible d’évoluer dans les PME ou les grandes entreprises. Plusieurs ingénieurs automaticiens travaillent dans les sociétés d’ingénierie qui procèdent à la sous-traitance de la réalisation de multiples projets. Ce sont notamment les constructeurs d’automatismes, les sociétés de services en ingénierie informatique, etc.  

Ce profil est très complet et favorable aux évolutions de carrière. Après quelques années d’expérience, un ingénieur automaticien peut occuper de nombreuses fonctions. C’est donc un métier d’avenir qui offre de nombreux débouchés et opportunités. En choisissant cette formation, vous devrez plus tard vous orienter vers des masters professionnels des spécialités que sont l’informatique, l’électronique et l’automatique.