Sélectionner une page

Le portage salarial est une nouvelle forme de travail qui séduit de plus en plus de gens aujourd’hui en France. Alliant la sécurité de l’emploi du salarié et la liberté du freelance, le portage salarial s’impose en particulier dans les nouveaux métiers et le consulting. Découvrons les métiers les plus concernés par le portage salarial en 2019 !

Le conseil, l’audit et la formation, les ténors du portage salarial

Le plus souvent, le portage salarial concerne trois pôles majeurs : l’expertise ou audit, le conseil ainsi que la formation. Vous l’aurez compris, il s’agit essentiellement de services ou encore de prestations intellectuelles.

Par exemple, on peut être consultant web en portage salarial, comme il est possible de jouir de ce statut dans le domaine commercial ou de la communication, dans le secteur qualité, dans l’industrie pharmaceutique, dans l’immobilier, dans l’agroalimentaire ou même dans le gaming, dans la recherche et développement, etc.

Tant que vous pouvez livrer une prestation de coaching, de formation ou de suivi, vous êtes éligible au statut de portage salarial.

Rappel : le portage salarial, à mi-chemin entre indépendant et salarié

Il est important de comprendre le principe du portage salarial, afin d’en comprendre l’intérêt. Il s’agit d’une forme d’emploi qui vous permet de bénéficier des avantages des salariés, d’avoir l’autonomie d’un freelance, tout en étant déchargé des procédures administratives et fiscales.

En portage salarial, vous allez donc mettre en avant votre expertise dans un domaine, travailler de manière autonome et facturer de manière simple. Dans le schéma d’un portage salarial, on distingue trois intervenants : le porté qui propose ses services, le client qui recherche un expert dans un domaine précis, ainsi que la société de portage, qui joue le rôle de pivot entre les deux parties.

Les avantages du portage salarial sont nombreux, notamment pour le porté. Toutes les démarches administratives sont réalisées par la société de portage, vous pourrez alors vous focaliser sur votre travail et ainsi gagner beaucoup de temps.

Mais le portage salarial vous permet également d’accéder à des conditions d’exercice avantageuses (inscription à une mutuelle, souscription d’une assurance responsabilité civile, adhésion à la sécurité sociale, etc.). Tout cela, vous y avez accès sans être salarié de l’entreprise ou de l’entité où vous intervenez.

Tous les secteurs ne peuvent prétendre au portage salarial

Bien que le portage salarial soit avantageux sur de nombreux aspects, certains métiers ne peuvent pas s’accorder avec cette forme juridique.

Par exemple, c’est le cas des métiers en relation avec la justice. On ne peut être notaire, commissaire aux comptes, juge, magistrat ou encore avocat et bénéficier du statut de porté salarial. Il en va de même pour les métiers de la médecine : aucun personnel soignant ne peut bénéficier du portage salarial, ainsi que toutes les personnes qui exercent un métier d’aide à la personne.

Les métiers de la comptabilité également ne sont pas compatibles avec le portage salarial : les contrôleurs de gestion, les experts comptables et autres ne peuvent donc bénéficier de ce statut. Bien évidemment, les personnes en profession libérale ne peuvent travailler en portage salarial.